https://talkasurvey.com https://arbysfeedbacksurvey.com https://chipotlefeedbackz.com https://feedkfcbacks.com https://ijacklistens.com https://lowessurveyz.com https://mybkexperiencex.com https://mycfavisites.com https://talktoihopz.com https://talktosonicz.com

Sochi: Voici les résultats du premier sommet et du forum économique Russie-Afrique. – KITA KURU

L'actualités de chez nous

Sochi: Voici les résultats du premier sommet et du forum économique Russie-Afrique.

« Le développement et la consolidation des liens mutuellement bénéfiques avec les nations africaines et leurs associations d’intégration font désormais partie des priorités de la politique étrangère de la Russie », dixit Vladimir Poutine.

Le sommet et le forum économique russo-africains ont eu lieu les 23 et 24 octobre à Sotchi. La devise de l’événement était ‘’Pour la paix, la sécurité et le développement’’. C’est la première fois dans l’histoire de la Russie moderne qu’un événement de ce type a été organisé à un niveau aussi élevé, et il n’y en a jamais eu précédemment dans l’histoire des relations russo-africaines. Des délégations officielles de pays africains et des représentants d’entreprises ont exprimé un grand intérêt pour le développement futur des relations et pour l’approfondissement et l’intensification de la coopération entre la Russie et l’Afrique. Des travaux préparatoires de grande envergure ont été menés dans la perspective du Forum économique Russie-Afrique, dans le but de renforcer et d’élargir l’interaction entre la Russie et l’Afrique. Les domaines prioritaires de coopération économique dans lesquels des résultats concrets peuvent être atteints dans les années à venir ont été définis. Les principaux domaines identifiés étaient l’énergie, y compris les énergies renouvelables, le développement des infrastructures et plus particulièrement la construction de chemins de fer et de logements, l’extraction et le traitement modernes et de haute technologie des ressources minérales, l’agriculture, les technologies numériques, l’exploration pétrolière et gazière, la médecine, les sciences et l’éducation.

Lors du sommet, une déclaration finale a été adoptée par les participants. Le document décrit un ensemble de buts et d’objectifs pour le développement de la coopération russo-africaine dans les domaines politique, de la sécurité, de l’économie, de la science, de la technologie, de la culture et de l’action humanitaire.

Il convient de noter que la déclaration comprend un nouveau mécanisme de dialogue, le mécanisme de partenariat russo-africain, qui appelle à la tenue du sommet Russie-Afrique tous les trois ans. « Afin de coordonner le développement des relations russo-africaines, le forum de partenariat Russie-Afrique doit être créé et le sommet Russie-Afrique doit être son autorité suprême, qui se tiendra tous les trois ans », indique le document. « Pendant la période entre les sommets, la Fédération de Russie doit tenir des consultations politiques annuelles avec les ministres des Affaires étrangères de la Fédération de Russie et des pays africains qui assurent la présidence actuelle, passée et future de l’Union africaine ».

La déclaration souligne également la détermination partagée de la Russie et de l’Afrique de porter cette coopération à un niveau supérieur, en répondant aux défis du XXIe siècle à un moment où l’échange de produits technologiques, la production et le commerce mondial de connaissances et de compétences gagnent en importance.

La table ronde Russie-Afrique fera partie intégrante du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, pendant que Roscongress poursuivra ses travaux sur la piste africaine jusqu’au prochain forum.

1. Travailler avec les participants

Plus de 6 000 participants et représentants des médias de Russie et de 104 pays et territoires étrangers ont participé au Forum économique Russie-Afrique. Parmi les participants figuraient plus de 1.100 représentants du Commerce international, environ 1.400 représentants du Commerce russe, plus de 1 900 membres de délégations officielles étrangères et plus de 300 membres de la délégation russe. Les 54 États africains étaient officiellement représentés au Sommet et Forum économique Russie-Afrique, dont 45 par leurs chefs d’État (Algérie, Angola, Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, République centrafricaine, Tchad, Comores, Côte d ’Ivoire, Djibouti, Égypte, Guinée équatoriale, Eswatini, Éthiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Libye, Madagascar, Malawi, Mauritanie, Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, République du Congo, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Soudan du Sud, Soudan, Tanzanie, Gambie, Togo, Tunisie, Ouganda et Zimbabwe). Les chefs des organes exécutifs de huit organisations régionales africaines: la Commission de l’Union africaine, la Banque africaine d’exportation et d’importation, la Communauté de l’Afrique de l’Est, le G5 Sahel, l’Union du Maghreb arabe, la Communauté de développement de l’Afrique australe, la Communauté des États de l’Afrique centrale, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest.

Les représentants du Marché commun de l’Afrique orientale et australe et de l’Autorité intergouvernementale pour le développement étaient également présents. 109 ministres des Affaires étrangères, le vice-président du Liberia Jewel, Howard Taylor, et le vice-président du Burundi, Joseph Butore, ont également assisté aux événements.

Parmi les représentants les plus éminents des entreprises internationales et russes qui participent régulièrement aux événements de la Fondation Roscongress sont la p-Présidente d’Unitel, Isabel Dos Santos, d’Angola; le Directeur Exécutif de la société d’investissement Gemcorp Capital LLP, Atanas Bostandjiev, du Royaume-Uni; le Président de Transmashholding, Andrey Bokarev; le Directeur général et Président du conseil d’administration de KAMAZ, Sergey Kogogin; le Président du Conseil d’administration d’URALCHEM, Dmitry Mazepin; et le président de LUKOIL, Vagit Alekperov. Les représentants éminents du Commerce international suivants participaient pour la première fois à un événement de la Fondation Roscongress. Il s’agit du PDG du groupe Naspers, Bob van Dijk et du PDG de Naspers Ltd, Phuthi Mahanyele-Dabengwa, de Afrique du Sud; du Président du conseil d’administration des chemins de fer égyptiens Ashraf Raslan; du PDG de la société d’énergie MYA Energy, Youssef El Alaoui, de Maroc; du PDG de CalBank Limited, Frank Adu Jr., du Ghana; du PDG de Centurion NJ Ayuk JD, d’Afrique du Sud; et du PDG de C-Nergy Ghana Limited, Michael Cobblah. Les Des Représentants des autorités fédérales russes ont également participé au forum parmi lesquels l’émissaire plénipotentiaire et présidentiel du vice-Premier ministre de la Fédération de Russie dans le District fédéral de l’extrême-oriental de la Fédération de Russie Yury Trutnev, l’émissaire plénipotentiaire présidentiel dans le District fédéral du Sud de la Fédération de Russie Vladimir Ustinov, et 11 ministres de la Fédération de Russie (ministère de la Santé, ministère des Affaires étrangères, ministère de la Science et Enseignement supérieur, ministère des Richesses naturelles et de l’Environnement, ministère des Industrie et Commerce, Ministère de l’Agriculture, Ministère de la Construction, du Logement et des Services publics, ministère des Transports, ministère du Développement numérique, Communications et Médias, ministère du Développement économique et ministère de l’Énergie), sept directeurs d’agences et de services fédéraux russes (Service fédéral de la Défense militaire Coopération technique, Service fédéral de surveillance de la protection du consommateur et Bien-être social, Agence fédérale des Transports maritimes et fluviaux, Agence fédérale des Affaires ethniques, Agence fédérale pour la Communauté des États indépendants, Compatriotes vivant à l’étranger et Coopération humanitaire internationale, fédération Agence des Ressources minérales et Agence fédérale de la Pêche). « L’importance historique des événements Russie-Afrique est claire pour beaucoup de générations de personnes qui ont vécu à travers l’URSS. La Russie moderne, qui a déjà une expérience de coopération fructueuse avec les pays africains à son actif, est prêt à faire une offre au continent africain qui garantira des partenariats avec des avantages mutuels et la réalisation en commun du potentiel accumulé au cours de décennies de travail laborieux accompli par plusieurs générations de peuples soviétiques et russes », dit le Conseiller auprès du président de la Fédération de Russie et Secrétaire exécutif du Comité d’organisation, Anton Kobyakov.

2. Programme économique du Forum économique Russie-Afrique

Les discussions consacrées au potentiel de développement de la coopération et de l’interaction sur le continent africain constituaient la base des travaux du programme du Forum Russie-Afrique. Le Forum économique a débuté par une séance plénière intitulée ‘’Russie et Afrique: Découvrir le potentiel de coopération‘’. Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, et le Président de la République Arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sisi a pris la parole en tant que co-présidents du sommet Russie-Afrique.
«Au cours des cinq dernières années, les échanges commerciaux entre la Russie et l’Afrique ont plus que doublé. Comme notre collègue vient de le souligner, ils ont dépassé les 20 milliards USD. Est-ce beaucoup ou pas beaucoup? Il me semble que ce chiffre est trop petit. N’oubliez pas, Mesdames et Messieurs, que notre commerce avec l’Egypte représente 7,7 milliards, ou 40%, de ces 20 milliards. Nous avons de nombreux partenaires potentiels en Afrique, cela est vrai, et nous parlons de partenaires potentiels avec de fortes opportunités pour le développement et un énorme potentiel de croissance », a déclaré Vladimir Poutine, ouvrant le Forum économique Russie-Afrique. Le président de la République arabe d’Égypte, Abdel Fattah Al-Sisi, a souligné la rôle spécial de la Fédération de Russie dans le renforcement de la paix, de la stabilité et du développement économique.
En particulier, il a noté: « Nous avons énormément apprécié le fait que la Fédération de Russie consacre ses efforts au renforcement de coopération avec l’Afrique, et nous considérons le Forum économique comme un lieu important pour démontrer des opportunités de développement des investissements et des échanges commerciaux entre nos nations, qui contribuera à renforcer nos liens conformément au concept 2063 [agenda] développé par l’Union africaine ».

Les progrès entre la Russie et l’Afrique à la plénière.

Les participants au programme plénière comprenaient également: Du côté russe – le Ministre du développement économique de la Fédération de la Russie Maxim Oreshkin; le Ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement de la Fédération de Russie Dmitry Kobylkin; le Directeur Général de la Fédération Russe Centre Andrey Slepnev; et le Président du conseil d’administration de VTB Bank Andrey Kostin.
Du côté africain, le Commissaire chargé des Infrastructures et de l’Energie de la Commission de l’Union africaine, Amani Abou-Zeid; le Secrétaire exécutif du Sud Stergomena Lawrence Tax, de la Communauté africaine de développement (SADC); le Président et Président du conseil d’administration de la Banque africaine d’exportation et d’importation (Afreximbank) Benoît Okey Oramah; et le PDG de Naspers Ltd, Phuthi Mahanyele- Dabengwa.
Le Directeur de l’Institut d’études africaines de l’Académie des sciences de Russie, Irina Abramova, a animé la plénière.
Au cours de la séance plénière, le ministre du Développement économique de la Fédération de Russie, Maxim Oreshkin, a présenté la carte des compétences de la Russie pour l’Afrique, une solution logicielle d’information et d’analyse qui a introduit les invités des pays d’Afrique aux compétences russes dans différents domaines et à la compétitivité des Produits russes sur les marchés internationaux. La carte des compétences russes pour l’Afrique comprend 39 produits représentant sept compétences: médecine, minéraux ressources, l’état numérique, l’éducation, les infrastructures de transport, l’énergie et l’agriculture.
Plus de 170 entreprises et organisations russes ont soumis un total de 280 propositions. «Les pays africains subissent actuellement une série de transformations qui vont des infrastructures, de la sphère numérique à la sphère humaine. La tâche de ces transformations consiste à améliorer la qualité de vie des personnes qui composent cet continent merveilleux. La Russie a accumulé un vaste éventail de compétences ces dernières années, et nous sommes maintenant prêts à mettre en œuvre des projets communs visant à améliorer la qualité de vie », a déclaré Oreshkin.

La carte était disponible pendant le forum, où elle était affichée sur l’écran tactile des panneaux dans la zone d’exposition. À la fin du forum, Elle sera mise à jour pour inclure autres pays étrangers et mise à disposition en ligne à l’adresse export.economy.gov.ru.

Les discussions ont été organisées en trois grandes thématiques: “Renforcer les liens économiques’’, la ‘’Création de projets communs’’ et la ‘’Collaboration dans le domaine humanitaire et social Secteur’’’.

Au total, 31 sessions ont été organisées sur le développement du Commerce et des relations économiques, les projets communs existants et potentiels dans le secteur du pétrole et du gaz et l’agro-industrie, la création d’infrastructures de transport, la construction et l’énergie nucléaire.

268 orateurs ont pris part aux discussions, dont le ministre de la Santé de la Fédération de Russie, Veronika Skvortsova; le Ministre des Sciences et de l’Enseignement supérieur de la Fédération de Russie, Mikhail Kotyukov; le Vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie et représentant spécial du président pour le Moyen-Orient et Afrique et le ministre adjoint des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Mikhail Bogdanov; le Directeur général de la société d’État de l’énergie atomique ROSATOM ; Alexey Likhachev; le Directeur général et président du Comité exécutif d’ALROSA, Sergey Ivanov; le Président du Conseil d’administration de la banque VTB, Andrey Kostin; le PDG de la société d’État, Rostec Sergey Chemezov; et le Directeur exécutif et président du directoire du Chemins de fer russes, Oleg Belozerov.

En outre, le forum Russie-Afrique des agences de presse s’est tenu en marge du Forum, offrant une plate-forme de discussion sur le rôle des médias dans la Relations russo-africaines. Tous les événements du programme commercial ont été organisés dans les quatre langues officielles des organes et institutions de l’Union africaine: anglais, français, Arabe et portugais.

3. Accords et négociations commerciaux
« 92 accords, contrats et protocoles d’entente ont été signés au sommet et au forum économique Russie-Afrique. Ces documents d’une valeur totale de 1.OO4 RUB ont été signés, à l’exclusion des accords dont la valeur est un secret commercial. Si l’on examine les chiffres par secteur, la plupart des documents signés sont en exportation et commerce extérieur, coopération internationale, hautes technologies, transport et logistique, extraction de ressources minérales et exploration pétrolière et gazière, ainsi que des activités bancaires », a déclaré le Conseiller du président de la Fédération de Russie et Secrétaire exécutif du Comité d’organisation, Anton Kobyakov. « Le Commerce entre La Russie et l’Afrique ont doublé au cours des cinq dernières années, et tous les prérequis sont en place pour que cette courbe monte davantage. Six des dix économies les plus dynamiques du monde d’aujourd’hui sont en Afrique. C’est un continent qui abrite la plus jeune et la plus rapide population croissante sur la planète. Un partenariat mutuellement bénéfique est donc crucial pour le développement des économies de nos pays et le Forum Russie-Afrique jouera un rôle de premier plan dans ce processus. La prochaine édition du forum aura lieu dans trois ans. Il est important que nous entreprenions de continuer notre intense travail au cours de cette période afin de renforcer le dialogue par le biais de réunions de divers types aux côtés de nos collègues africains, tout en travaillant sur l’agenda de l’entreprise programme au prochain Forum ».
Les accords clés comprennent: Un mémorandum d’accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et l’Union africaine sur les principes de base des relations et de la coopération a été adopté au Sommet en présence de Vladimir Poutine et Abdel Fattah Al-Sisi.
En outre, un protocole d’accord entre l’Union eurasienne et le La Commission économique et l’Union africaine sur la coopération économique ont été signées par Tigran Sargsyan, président du conseil d’administration de la CEE, et Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union africaine.

Export / Commerce extérieur:
· Sberbank, le Centre d’exportation russe et la société d’investissement VEB.RF et Gemcorp Capital LLP ont signé un accord-cadre portant sur la création d’un mécanisme de financement des échanges commerciaux entre la Russie et les pays africains. L’accord est conçu pour développer la coopération avec les pays africains à travers l’organisation de mécanismes de crédit pour des projets conjoints de commerce extérieur et ouvre des perspectives d’augmentation des volumes d’exportation russes par soutien financier à la fourniture de produits russes au continent africain, y compris, mais sans s’y limiter, l’Angola, l’Éthiopie, le Mozambique et le Zimbabwe.

Valeur de l’accord – 320,3 milliards de roubles.
· EFKO Group et la société égyptienne United Oil ont signé un accord d’intention. Les deux parties envisagent de créer une entreprise commune pour la production de graisse et produits pétroliers. Des huiles végétales et des ingrédients alimentaires seront produits pour les marchés régionaux de l’Europe du Sud, du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.
Les parties envisagent également de construire un terminal céréalier en mer Méditerranée pour le transbordement de 2 millions de tonnes de fret par an. Investissement total dans le projet – 19,2 milliards de roubles.

Investissements / activités bancaires:
· L’Agence Internationale pour le Développement Souverain (IASD) a signé des accords pour devenir le consultant auprès des gouvernements de la République du Niger, de la République de Guinée et de la République démocratique du Congo (RDC). L’agence apportera des investissements pour financer le développement programmes de ces pays.
Investissement total dans le projet – 159,9 milliards de roubles.

Industrie / Construction:
· URALCHEM et Grupo Opaia SA ont signé un protocole d’accord pour s’entendre sur la construction d’une entreprise de production d’urée en Angola. Le projet prévoit également la construction d’infrastructures portuaires. La société Russe sera responsable de toutes les questions liées à la conception et à la procédure de fabrication, tandis que Grupo Opaia SA supervisera la vente des engrais et leur distribution aux fermiers des État. Coût du projet – 83,3 milliards de roubles.
· Corporation de développement de l’État russe VEB.RF, le Centre d’exportation russe et la société marocaine MYA Energy (filiale de Marita Group Holding) ont signé un mémorandum de coopération afin de financer la construction d’une centrale pétrolière raffinerie au Maroc d’une capacité maximale de 5 millions de tonnes par an. Investissement total dans le projet – 35,6 milliards de roubles. Transport / Logistique:
· La grande société d’ingénierie de transport russe Transmashholding a signé un accord avec les chemins de fer égyptiens sur la fourniture de 1 300 passagers voitures en Egypte. L’accord sur la fourniture de voitures à l’Égypte prévoit également une proposition d’assemblage de voitures fabriquées à partir de composants fabriqués en Hongrie. Les voitures seront ensuite exportées en Egypte. Investissement total dans le projet – 71,1 milliards de roubles.

Hautes technologies:
• Le fabricant de robots de service russe Promobot et la société nigériane Pailz Global Ventures ont signé un accord portant sur la fourniture d’un robot Promobot V.4 d’une valeur de 22 000 USD. En outre, un accord de distribution a été signé qui prévoit la livraison de dix robots russes au Nigéria entre 2019 et 2020. Les promobots seront utilisés dans les dispensaires et les aéroports du Nigéria, ainsi que dans le secteur du divertissement. Investissement total du projet – 15,2 milliards de roubles.
Les mémorandums suivants ont également été signés:
• un accord entre LUKOIL et le ministère des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale;
• un mémorandum de coopération entre les chemins de fer russes et le ministère des Transports et des canaux de communication de la République démocratique du Congo;
• un mémorandum de coopération entre les chemins de fer russes et le ministère fédéral des Transports de la République fédérale du Nigéria. Afin de promouvoir le développement des relations économiques et financières russo-africaines, ainsi que la coopération dans les domaines humanitaire et social, de faciliter la mise en réseau des entreprises et de promouvoir l’image de la Russie, la Fondation Roscongress a signé 13 accords de coopération avec les organisations suivantes: Eswatini Investment Promotion Authority; l’Agence nationale pour la promotion des investissements de la République démocratique du Congo; la Chambre de commerce et d’industrie du Tchad; l’association des exportateurs égyptiens ExpoLink; l’Agence nigériane pour la promotion de l’investissement et les projets stratégiques; la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso; l’Institut d’études africaines de l’Académie des sciences de Russie; la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Tanzanie; la Chambre de commerce et d’industrie d’Abuja; la Chambre de commerce et d’industrie nationale du Kenya; la Chambre de commerce et d’industrie du Mali; la Fédération des entreprises du Congo; et la Confédération des associations économiques du Mozambique. Ainsi, le nombre de pays, de partenaires commerciaux, d’entrepreneurs, d’associations financières, commerciales et commerciales avec lequel la Fondation Roscongress a l’interaction établie sur la base d’accords de partenariat internationaux est passée de 94 à 107.
569 réunions ont eu lieu dans l’espace de travail du Forum, organisé par la Fondation Roscongress avec le soutien du Centre russe pour les exportations.

4. Exposition
L’exposition a réuni divers secteurs de l’économie russe, notamment l’agriculture, les industries lourdes et légères, le génie civil et militaire, et bien plus encore. Le Centre des exportations russes a organisé une exposition de grande envergure, la State Atomic Energy Corporation, ROSATOM, a présenté les sources d’énergie renouvelables, et Transmashholding a informé les participants de l’évolution récente du transport des passagers: le bus ferroviaire RA-3, à deux voitures, mis en service fin août 2019, la voiture de contrôle du train Moscou-2019, qui avait été commandée par le métro de Moscou, ainsi que des voitures à traction locomotives, dormantes et non dormantes, ont été construites selon le principe de l’accouplement à deux voitures. Un espace de VR a été mis en place sur le stand, offrant aux visiteurs l’occasion de visiter une voiture de tourisme du futur.
GAZ a présenté les derniers développements en ingénierie automobile, y compris les stations médicales mobiles. La Fondation Roscongress et Gazprom ont organisé conjointement l’Innovation Space, un pôle d’innovation intégré au salon. Treize entreprises russes de haute technologie travaillant dans les systèmes d’approvisionnement en eau, les engrais biologiques, les services Internet et la télémédecine ont présenté leurs projets sur des stands: Agratek Bio, RDP.RU, Technologie minière VIST, Bionovatic, Mini-clinique intelligente (AMCIA), Finteka, Zeldis Pharma , Istochnik Zdorovya, Université d’Etat de Moscou Lomonossov, Gamaleya, Avtonomika, systèmes de balayage intelligents et Kalancha. Dans le cadre de l’exposition, Goznak a présenté les technologies liées à la fabrication de produits pour la circulation de l’argent, ainsi que divers documents et systèmes d’identification.
Une exposition présentant l’industrie de la défense a été présentée dans un seul espace d’exposition sur le site principal du parc de la science et de l’art Sirius. Trente leaders de l’industrie, dont Russian Railways, PhosAgro, United Aircraft Corporation et PROTEI, ont présenté des solutions recherchées pour les opérateurs de réseaux mobiles et des systèmes de sécurité complets pour la mise en œuvre du concept de «ville sûre», entre autres technologies destinées aux marchés étrangers.
Djibouti, qui présentait des plateformes logistiques modernes, représentait le côté africain de l’exposition, ainsi que le Kenya, la RD Congo et la compagnie nationale marocaine Royal Air Maroc. Les participants au Forum économique Russie-Afrique ont manifesté un intérêt particulier pour le festival Discover Russian Cuisine, où les chefs internationaux ont ouvert le programme gastronomique complet du festival. Les invités et les participants du forum ont été émerveillés par les produits régionaux proposés sur le marché gastronomique. Le point culminant du programme gastronomique était un énorme samovar, utilisé pour servir différentes variétés de thé Krasnodar. Des chefs de cuisine luxembourgeois, français, belges et russes ont participé au programme.
Goznak a également organisé des ventes de pièces de monnaie commémoratives émises par la Banque de Russie sur son stand. Les visiteurs du stand ont manifesté leur intérêt pour les nouvelles technologies de frappe utilisant des matériaux composites et pour les billets de banque commémoratifs présentés dans des vitrines.

5. Média
Le Sommet et le Forum économique Russie-Afrique ont été couverts par environ 800 représentants des médias (plus de 500 russes et 250 internationaux) représentant 43 pays étrangers: Algérie, Angola, Belgique, Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Chine, Côte d’Ivoire, République démocratique. Congo, Djibouti, Egypte, Guinée équatoriale, Eswatini, Ethiopie, France, Allemagne, Guinée, Italie, Japon, Kenya, Malawi, Mali, Mauritanie, Maroc, Mozambique, Namibie, Nigeria, Portugal, Qatar, République du Congo, Sénégal, Afrique du Sud, Espagne, Ghana, Togo, Tunisie, Turquie, Ouganda, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis, Zambie, Zimbabwe.

6. Les volontaires
650 volontaires parlant couramment l’Anglais, le Français, l’Arabe, le Portugais et l’Espagnol et représentant des villes telles que Moscou, Saint-Pétersbourg, Tcheliabinsk, Arkhangelsk, Volgograd, Armavir, Krasnodar, Rostov-sur-le-Don et Sochi ont participé à l’organisation du Sommet et du Forum Russie-Afrique. 7. Programme culturel
Une réception de gala organisée par le président de la Fédération de Russie a été organisée dans le cadre du programme culturel du Sommet et du Forum. Les épouses des chefs d’États africains ont visité le parc olympique de Sotchi et le complexe Rosa Khutor le 24 octobre. Dans la soirée, les participants et les invités du Sommet Russie-Afrique et du Forum économique ont été invités à un concert de gala mettant en vedette des stars du patinage artistique russe. Le spectacle sur glace de classe mondiale représente le patinage artistique, les représentations théâtrales, la musique, les acrobaties et des décors de pointe.
8. Système d’information et d’analyse de Roscongress

Le système d’information et d’analyse de la Fondation Roscongress a poursuivi le développement de son service de synthèse, un effort conjoint de la Fondation Roscongress et de l’agence de presse russe TASS, qui offre aux lecteurs une version condensée des discussions clés, décrivant les conclusions, les problèmes et les solutions qui y sont mentionnés. Au total, 34 brefs résumés analytiques ont été préparés à la suite des résultats du Forum économique Russie-Afrique. Une publication spéciale couvrant les résultats du Forum économique Russie-Afrique, ROSCONGRESS INSIDER, sera disponible sur le site officiel de la conférence summitafrica.ru/en et sur le site Web Roscongress Informationa and Analytical System, roscongress.org/en.

Environ 9 100 chambres dans 30 hôtels à Adler, Imeretinskaya, Krasnaya Polyana et le centre de Sochi ont été réservées dans la perspective du Sommet Russie-Afrique, ainsi que près de 900 véhicules. L’aéroport international de Sotchi a facilité environ 700 opérations de décollage et d’atterrissage et a enregistré un débit de passagers de 2 500 personnes par heure pendant les journées du Sommet Russie-Afrique et du Forum économique.

Organisateur de l’événement :

– Fondation Roscongress;

– co-organisateurs du Forum économique Russie-Afrique

– Centre d’exportation russe et Afreximbank.

La Fondation Roscongress est une institution de développement non financière à vocation sociale et un organisateur majeur de congrès internationaux, d’expositions et d’événements publics. La Fondation Roscongress a été créée en 2007 dans le but de faciliter le développement du potentiel économique de la Russie, de promouvoir ses intérêts nationaux et de renforcer l’image de marque du pays. L’un des rôles de la Fondation est d’évaluer, d’analyser et de traiter de manière exhaustive les questions relatives aux programmes économiques russe et mondial. Il offre également des services administratifs, apporte un soutien promotionnel aux projets d’entreprise et attire les investissements, et aide à favoriser l’entreprenariat social et les initiatives caritatives.

Les événements de la Fondation attirent des participants de 208 pays et territoires, avec plus de 15 000 représentants des médias travaillant chaque année sur les différents sites de Roscongress. La Fondation bénéficie de l’expertise analytique et professionnelle fournie par 2 500 personnes travaillant en Russie et à l’étranger, ainsi que des relations avec des partenaires économiques étrangers, des associations d’industriels et d’entrepreneurs et des associations d’entreprises de 107 pays.

 

Abidjan.net 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

https://talkasurvey.com https://arbysfeedbacksurvey.com https://chipotlefeedbackz.com https://feedkfcbacks.com https://ijacklistens.com https://lowessurveyz.com https://mybkexperiencex.com https://mycfavisites.com https://talktoihopz.com https://talktosonicz.com