L'actualités de chez nous

Sobane Da : Le premier ministre Boubou Cissé sur les lieux au lendemain du massacre

Le premier ministre, Dr Boubou Cissé était ce mardi, 11 juin 2019 à Sobane Da au lendemain de l’attaque meurtrière qui a endeuillé ce village dogon dans la nuit du dimanche au lundi.  Le chef du gouvernement a fait cette sortie terrain pour constater de visu,  l’ampleur  de la situation, apporter le soutien et le réconfort de son gouvernement aux populations affectées. Il a aussi traduit  la compassion du président IBK aux parents des victimes.

Pour cette sortie terrain, le premier ministre était accompagné du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de Division Dahirou Dembélé, de celui de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah et du Chef d’Etat- major général de l’Armée, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly.

Boubou Cissé (milieu en complet) a traduit la compassion de IBK aux populations
Les rescapés s’expliquent difficilement une telle barbarie

Sur place, Boubou Cissé et sa délégation ont visité un village dont une grande partie a été réduite en cendres. Une véritable horreur et le récit des rescapés très effroyable : Des hommes, des femmes et des enfants tués, des habitations et des greniers éventrés et brûlés, des animaux froidement massacrés. Les assaillants ont été sans pitié sur leur passage.

Les survivants toujours avec la peur au ventre, ne comprennent toujours pas comment des hommes, ont pu et en toute âme et conscience, se livrer à de tels actes sur leurs semblables. Pour le Premier ministre, « c’est une épreuve difficile qui endeuille notre Nation toute entière et même heurte la conscience humaine ». Et Boubou Cissé d’ajouter que «  toutes ces victimes de l’horreur et de la barbarie nous rappellent la responsabilité qui nous incombe, en tant que dirigeants, de renforcer et d’accélérer les efforts sécuritaires, économiques et politiques entrepris en faveur de la paix et de la réconciliation ».

La délégation s’est rendue au cimetière du village où elle a prié pour le repos de l’âme des disparus.

Sur le sort des commanditaires et des assaillants, le premier ministre a promis qu’ils seront traqués où qu’ils soient et poursuivis devant la loi. Rappelons que cette attaque a fait au moins 95 morts selon le gouvernement, moins selon le gouvernement de Mopti.

 

La Rédaction avec la communication du Premier Ministère

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.