L'actualités de chez nous

Prétendue demande de démission du président IBK par les Maliens de l’Extérieur : La Diaspora malienne sous la houlette du CSDM dément

Dans un communiqué paru le lundi, 08 avril 2019, et circulant sur les réseaux sociaux, il est dit que la diaspora malienne réclame la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, et de son gouvernement, et la dissolution de l’Assemblée Nationale du Mali. Ce communiqué fantoche a été à peine posté sur les réseaux sociaux que les lignes téléphoniques du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) ont été obstruées, à cause d’appels venant de partout dans le monde où cette association dédiée à la cause des Maliens de la diaspora est représentée.

Obligeant ainsi son Président, M. Mohamed Chérif Haidara dit « Madiba », à organiser un point de presse le lendemain 09 mars 2019 pour non seulement informer l’opinion nationale et internationale que le CSDM n’est ni de près, ni de loin associé à ce communiqué, mais aussi faire savoir que son organisation a pour vocation la défense des intérêts moraux et matériels de nos compatriotes basés à l’extérieur.

« Le CSDM regroupe en son sein les membres de toutes les organisations sociopolitiques. Comme tel, il se fixe comme règle d’observer une neutralité en restant équidistant de toutes les opinions politiques afin de préserver son équilibre. Il n’a donc pas vocation à prendre part dans des actions telles que celle exprimée dans ledit communiqué », a indiqué Mohamed Chérif Haidara.

Par ailleurs, explique-t-il, la gestion du CSDM obéit aux règles démocratiques et républicaines. En tant que telle, dira-t-il, les membres du CSDM ne peuvent aller à l’encontre de l’avis de la Cour Constitutionnelle. « Enfin, le CSDM informe l’opinion nationale et internationale de son opposition formelle au principe et à l’esprit du communiqué incriminé et tient à préciser qu’il restera aujourd’hui, demain et pour toujours, dans son créneau statutaire qui concerne la défense et la protection des droits de nos compatriotes de l’extérieur », a-t-il conclu.

Les Maliens des Etats-Unis désapprouvent également 

Dans un communiqué en date du 08 avril 2019, le collectif des présidents d’associations maliennes des Etats-Unis rejette également le communiqué polémique. Voici la teneur du communiqué des Maliens basés aux États-Unis :

« Au regard d’un supposé communiqué paru sur les réseaux ce lundi 08 Avril 2019 réclamant au nom de la diaspora malienne, la démission du président de la République du Mali, son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta et de son gouvernement, et de la dissolution de l’Assemblée Nationale du Mali, nous membres du collectif des présidents d’associations maliennes des Etats-Unis, venons par ce communiqué exprimer notre désengagement total d’une telle publication qui dénote non seulement de la mauvaise foi de ses auteurs mais aussi de leur méconnaissance des valeurs démocratiques.

Nous réitérons par ce canal notre soutien indéfectible au président et à tout son gouvernement. Nous regrettons par ailleurs que le malheur arrivé à nos frères Peuls de la région d’Ogossagou soit utilisé par des individus malintentionnés en vue de vouloir déstabiliser un régime démocratiquement installé et qui mène d’énormes efforts pour garantir la sécurité de nos frères et sœurs. Au demeurant, nous rappelons que les auteurs de la lettre de demande de démission qui se réclament d’une supposée association dénommée « changement pour le Mali » ne sont reconnus par aucune association de la communauté malienne des USA ».

Ont Signé ce communiqué les membres du Collectif des Présidents d’Associations Maliennes aux USA que sont, entre autres : Mali Dambé en Marche USA ; GAM- SBM ; Union des Associations des Femmes Maliennes USA ; Association des Maliens de New York (AMANY numéro 1) ; Association Diafounou ; Association Dagakané ; Association de Solidarité d’Aide et Action Mali ; Association NKO USA.

Adama Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.