L'actualités de chez nous

PRESIDENTIELLE AU MALI : NOUS Y SOMMES

Les maliens sont appelés aux urnes ce dimanche 29 juillet pour élire leur président. 24 candidats dont le président sortant, IBK sont en lice. La campagne électorale s’est achevée vendredi soir dans une ambiance délétère. En effet, la fiabilité du fichier électoral est contestée par l’opposition. Va-t-on vers un scrutin incertain ? La question est posée et tout le monde retient son souffle.
———————————————————————————————————————————————

8 millions d’inscrits pour départager 24 candidats. Le scrutin présidentiel au Mali beaucoup attendu est enfin là. Après trois semaines de campagne marquées par quelques incidents sur le plan sécuritaire avec l’attaque de convois de certains candidats, l’heure est maintenant au vote.  Et pour ce faire, 23 041 bureaux de vote sont répartis sur l‘ensemble du territoire. Le président sortant, Ibrahim Boubacar Keita rêve d’un second mandat. Et même s’il part avec une longueur d’avance, ce sera sans compter avec les autres prétendants au palais de Koulouba dont Soumaila Cissé, son principal challenger et Modibo Sidibé. Mais la grande inconnue reste le taux de participation. En 2013, moins de 50% des inscrits se sont déplacés dans les bureaux de vote. Cette année, le taux pourrait encore chuter au regard du contexte sécuritaire. Le scrutin de ce dimanche, c’est aussi ce risque de fraude. L’opposition a dénonce l’existence d’un fichier parallèle, non répond le premier ministre, Soumeylou Boubeye Maïga qui multiplie les concertations pour dissiper les doutes. Son gouvernement a donné des gages de bonne foi en retirant ce samedi sa disposition sur le vote par procuration. En dépit de ces problèmes, tous les candidats restent en lice pour cette élection qui sera supervisée par des observateurs internationaux. Les résultats provisoires sont attendus au plus tard le 3 août prochain. Et s’il y a un second tour, il aura lieu le 12 août.
JGR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.