L'actualités de chez nous

Pétrole : le prix du baril au plus bas depuis 10 ans

Après un pic il y a quelques semaines, le prix de l’or noir affiche un très net recul. Une réunion de l’OPEP doit avoir lieu jeudi et vendredi à Vienne.

Il s’agit baisse significative qui pourrait contribuer à la calmer la colère des consommateurs dont certains manifestent en France et au Burkina Faso pour dénoncer les décisions de leurs gouvernements respectifs. Après avoir atteint un pic au début de l’automne,le prix du baril est aujourd’hui en très net recul. Vendredi 30 novembre à Londres, le brent a clôturé à 58,71 dollars, en baisse de 22 % sur le mois de novembre, soit le recul le plus important en un mois depuis dix ans. Idem pour le WTI à New York, qui se situe juste au-dessus de la barre des 50 dollars.

Les observateurs sont désormais tendus vers la réunion de l’Organisation des pays producteurs (OPEP), cette semaine (jeudi et vendredi) à Vienne, pour savoir dans quelle mesure le cartel va tenter de freiner la chute des cours.  La baisse des livraisons est un scénario récurrent qui n’a pas encore reçu l’aval de la Russie. Contrairement à l’Arabie saoudite, Moscou, par la voix du ministre de l’Énergie, Alexandre Novak, considère que la fourchette de prix reste encore satisfaisante à la fois pour les pays producteurs et les pays consommateurs.

Cette baisse du prix du baril intervient avec l’annonce par le Qatar de se retirer de l’OPEP à compter de janvier 2019. Le Qatar dit vouloir se concentrer sur la production du gaz.

 

La Rédaction avec le Figaro

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.