L'actualités de chez nous

Nouvelle monnaie ECO : Il faudrait que les critères de convergence soient atteints par tous les pays avant d’y aller (Alassane Ouattara)

Le président de la Côte Ivoire, Alassane Ouattara a été reçu ce mardi 9 juillet 2019, à l’Elysée par le président français, Emmanuel Macron. A sa sortie d’audience, le président ivoirien s’est prononcé officiellement sur la mise en place de la nouvelle monnaie ECO. Il s’est aussi réjoui de la qualification des Éléphants pour les quarts de finale de la CAN 2019. Voici ci-dessous, l’intégralité de sa déclaration à la presse dans la cour de l’Elysée.

«  Nous avons un tête-à-tête d’une heure et demi donc nous avions beaucoup de choses à nous dire. Vous connaissez l’étroitesse des liens entre la Côte d’Ivoire et la France, et l’amitié que nous avons l’un pour l’autre. C’était une occasion de parler de l’excellente coopération entre la France et la Côte d’Ivoire, mais également un tour d’horizon sur l’actualité régionale, continentale et mondiale.

Vous savez que le monde traverse un moment d’un peu d’incertitudes, également des foyers de tension sont connus et pour nous, c’était une opportunité d’échanger. Nous avons échangé en profondeur. Je suis navré pour mes frères maliens mais je suis un homme heureux et maintenant nous continuons. Nous avons bien commencé et je souhaite aux Eléphants de continuer. J’ai déjà eu la chance d’apporter deux coupes de la CAN en Côte d’Ivoire.

Les deux présidents ont eu un tête-à-tête d’une heure et demi

En 1992 quand j’étais premier ministre et en 2015, il y a quelques années. J’espère que jamais deux sans trois. Aucune monnaie n’est condamnée. Les monnaies au dépend de l’état. La Côte d’Ivoire est un pays qui se porte très bien. Le franc CFA se porte bien. Les chefs d’Etat de la CEDEAO ont décidé qu’ensemble à quinze, nous allons mettre en place une nouvelle monnaie qui s’appelle ECO et nous allons continuer d’y travailler, j’espère que ça pourra se faire le plus tôt possible.

C’est ça le vœu des populations et nous y travaillons. Vous pouvez compter sur nous. En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, nous respectons les critères de convergence pour 2020. D’autres pays le respectent mais de nombreux pays ne le respectent pas. Donc il faudrait que les critères de convergence soient atteints par tous les pays avant d’y aller.

Mais ce que nous avons arrêté c’est que les pays qui sont prêts par exemple les pays de la zone UEMOA qui sont prêts qui ont fait des efforts importants de bonne gestion de bonne gouvernance, de maîtrise des déficits, de maîtrise de la dette seront prêts sans doute en 2020. Il appartiendra aux chefs d’état de ces zones de prendre une décision. Ce n’est pas à moi de le dire ».

 

La Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.