L'actualités de chez nous

Mali : la principale centrale syndicale appelle à un arrêt de travail de 72h

Cette grève de l’UNTM prévue du mercredi 9 au vendredi 11 janvier 2019 est une action pour dénoncer la lenteur du gouvernement dans le traitement des doléances des travailleurs. Elle  a été notifiée au ministre en charge du travail et de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions dans une correspondance datée du 19 décembre 2018.

L’Union Nationale des travailleurs du Mali (UNTM) entend à travers ce mouvement d’humeur de 72h dénoncer la lenteur du gouvernement dans le traitement de ses revendications contenues dans son cahier de doléances, lequel a été dépose le 02 mai 2018.

L’UNTM s’insurge entre autres contre : l’extinction du protocole d’accord de 2014, la cherté de la vie, la violation de la liberté syndicale aussi bien dans le privé que le public.

          Yacouba Katilé, SG de l’UNTM

La principale centrale syndicale du Mali veut aussi réclamer du gouvernement, l’octroi d’une nouvelle grille indiciaire dans la fonction publique, l’amélioration des grilles salariales, la relance du chemin de fer, l’extension de la prime de zone à des nouvelles zones à risque et l’adoption d’une politique de recrutement massif des jeunes entre autres.

Il s’agit d’une grève d’avertissement prévient le secrétaire général de l’union nationale des travailleurs du Mali, Yacouba Katilé.

 

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.