L'actualités de chez nous

Leadership féminin : Abidjan a abrité le premier sommet régional sur le financement de l’entrepreunariat féminin

Le premier sommet régional d’Afrique de l’Ouest sur l’initiative de financement des femmes entrepreneurs (We-Fi) a réuni, à Abidjan ce mercredi 18 avril, des responsables de banques de développement multilatérales, des représentants clés de l’organisation We-Fi, des dirigeants du secteur privé et des femmes entrepreneurs. Cette rencontre avait pour but de discuter des moyens d’accroître les opportunités offertes aux femmes dans le domaine des petites et moyennes entreprises d’Afrique de l’Ouest.

Partenariat mondial entre 14 pays contributeurs, huit banques multilatérales de développement et d’autres parties prenantes publiques et privées, l’Initiative We-Fi hébergée par le Groupe de la Banque mondiale est opérationnelle depuis octobre 2017. C’est le premier fonds majeur à associer réformes politiques, juridiques et réglementaires et investissements publics et privés dans le but de démanteler les entraves systémiques à l’activité des femmes entrepreneures dans les pays en développement. Présente à Abidjan, pour la circonstance, Ivanka Trump, fille du président américain a annoncé une aide de 2 millions de dollars en faveur des femmes qui travaillent dans le secteur du cacao en Côte d’Ivoire.

Les dirigeants ayant pris part au Sommet ont indiqué que les femmes constituent la majorité des travailleurs indépendants en Afrique et qu’elles jouent un rôle essentiel dans l’économie au bénéfice de toute la société. Malheureusement ont-ils ajouté, leur participation à l’économie se heurte pourtant à de nombreux obstacles du fait des réglementations et normes sociales qui réduisent leur accès aux actifs (capital, biens pouvant être nantis, équipements, terre ou propriété personnelle), les empêchent de travailler comme il le faut et restreignent leur liberté de mouvements. D’autres barrières limitent par ailleurs leur accès aux financements, aux marchés, à la technologie ou aux programmes d’accompagnement et de renforcement des capacités. Le tableau peu reluisant contribue à freiner l’élan de ces entrepreneurs tout en entravant la croissance économique et la lutte contre la pauvreté en Afrique.

Au cours de sa première année, We-Fi a consacré 120 millions de dollars à des propositions de projets visant à aider les femmes chefs d’entreprise du monde entier, ce qui permettra de mobiliser 1,6 milliard de dollars de fonds supplémentaires provenant du secteur privé et d’autres sources. Ivanka Trump a aussi évoqué le travail du gouvernement américain, en partenariat avec des organisations internationales et le secteur privé, visant à autonomiser économiquement 50 millions de femmes d’ici à 2025, dans le cadre de l’Initiative Mondiale pour le Développent et la Prospérité des Femmes (W-GDP).

La rencontre d’Abidjan s’est achevée par un appel à l’action des dirigeants américains et africains, ainsi que des dirigeants des banques multilatérales de développement, pour renforcer et cibler les efforts visant à assurer un accès égal et légal à la terre, aux finances et aux marchés pour les femmes africaines.

RD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.