L'actualités de chez nous

L’Afrique serait-elle l’avenir du monde ?

Nous entendons constamment dans la bouche des éminents intellectuels économistes, et politiciens de tout acabit, à travers les médias que l’Afrique serait l’avenir du monde. Que sa croissance démographique et sa jeune population constituent un atout pour son développement.
Que ses ressources naturelles intarissables lui assureront une richesse éternelle.

Que les prochaines décennies verront renaître l’Afrique de ses cendres, qui va enfin jouer un rôle majeur dans le concert des nations.

Cependant à mon sens, cette assertion souffre de quelques problèmes que nous évoquerons sous forme de questionnaire.
Comment l’Afrique peut-elle être l’avenir du monde tout en étant son propre avenir ?
Pourquoi devrions-nous supporter cette lourde tâche qui consiste à assurer notre avenir mais aussi celui du reste du monde ? Qui a assigné cette mission humanitaire à l’Afrique ?
Qui fut jadis l’avenir de l’Afrique ?

La dernière fois que l’Afrique fut l’avenir du monde, cette facture nous a coûtée 1400 ans d’esclavage des arabes, 400 ans des blancs et 150 ans de colonisation. Le sang, la liberté, la dignité sapée du Noir est à la base de l’essor des grandes puissances que nous connaissons de nos jours :USA, Pays-Bas, France, Portugal etc.

L’Afrique d’aujourd’hui est un continent qui n’a aucun pouvoir de décision. On décide à sa place.
L’Afrique d’aujourd’hui ne pèse rien sur la balance de la communauté internationale.
L’Afrique d’aujourd’hui est contrôlée et asphyxiée par les Multinationales.

Ce tableau peint de l’Afrique ci-dessus n’augure rien d’extraordinaire quant à l’avenir de notre continent.
Oui l’Afrique a bien un avenir, un avenir des plus radieux, mais au profit de qui ?

Sadia Kéita

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.