L'actualités de chez nous

Haut Conseil Islamique du Mali : Chérif Ousmane Madani Haïdara est candidat

Les candidats au poste de Président du Haut Conseil Islamique du Mali sont désormais connus. Et comme nous l’avons souligné, le guide spirituel de Ançardine, Chérif Ousmane Madani Haïdara, est bel et bien candidat pour la succession à l’imam Mahmoud Dicko à la tête de la faitière des musulmans du Mali. Outre Haïdara, d’autres candidats sont en lice, il s’agit de : Cheick Soufi Bilal Diallo, Daha Kounta, tous du Groupement des Leaders Musulmans du Mali, et Moussa Boubacar Bah de Sabati 2012.

Pour rappel, le 3èmecongrès  du Haut Conseil Islamique du Mali (HICM) se tiendra du 20 au 21 avril prochain. Après le congrès de 2014 qui a vu l’imam Mahmoud rempiler face à Thierno Hady Thiam du Groupement des Leaders Religieux du Musulmans du Mali, qui avait pour parrain le guide Chérif Ousmane Madani Haïdara, les musulmans du Mali sont encore une fois appelés à réélire un nouveau bureau et un nouveau président à la tête de leur faitière, les textes ne permettant plus à l’imam Dicko de se porter candidat à sa propre succession après deux mandats.

Cette perspective, nous l’avons souligné également, laisse la porte grande ouverte pour Chérif Ousmane Madani Haïdara et ses compagnons du Groupement des Leaders Musulmans, contraints, à l’issue du congrès de 2014, de faire contre mauvaise fortune bon cœur face à la tendance Dicko ! Plus de doute donc, Chérif Ousmane Madani Haïdara est partant pour le poste de président du HCIM.

Pour beaucoup, « la politisation à outrance de la faitière des musulmans » par Dicko et ses partisans, serait la principale motivation du guide des Ançars dans la course pour la présidence du HCIM, histoire de remettre cette structure dans son rôle et ses missions, conformément à l’esprit et à la lettre de ses textes de création. D’où les récurrentes visites du guide spirituel de Ançardine internationale à l’intérieur du pays.

Mahmoud Dicko n’a cependant pas dit son dernier mot

L’imam Mahmoud Dicko ne peut plus prétendre à la présidence du HCIM, mais il a tout de même son candidat, en l’occurrence Moussa Boubacar Bah de Sabati 2012. Le fossé s’était certes élargi entre les deux hommes, Moussa Boubacar Bah, contrairement à l’imam Dicko, ayant choisi de mobiliser ses troupes en faveur du Président IBK lors de la présidentielle de 2018.

Mais apparemment, le souci de sauver ses arrières au niveau du HCIM n’aura donné d’autre choix à Mahmoud Dicko que d’oublier cet intermède en mettant sur la rampe Moussa Boubacar Bah, redevenu depuis quelques jours un familier du siège du HCIM qu’il avait déserté, histoire de garder son indépendancelors de la campagne présidentielle.La seule question qui se pose aujourd’hui est : fera-t-il le poids face au trio de candidats du Groupement des Leaders Religieux Musulmans du Mali ? On le saura dans quelques jours à l’issue de l’élection du nouveau président du HCIM.

Adama Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.