L'actualités de chez nous

Grogne à la Direction générale des impôts : Le logiciel 3.0 fait polémique

Accuser à tort ou à raison sur tous les toits du monde de mauvaise gouvernance, les pillards n’en finissent pas d’afficher leurs mauvaises politiques afin mieux se doucher de la chose publique. Cette mauvaise pratique qui perdure où les gouvernants sont accusés et encaissent des coups horribles. A la direction générale des impôts, c’est le constat fait par bon nombre d’observateurs.

Combattre la corruption sur toutes ses formes est un engagement  fort pour lequel le président de la république s’était engagé dans le but de  sauver l’argent du contribuable des mains des cambrioleurs de république. Pourtant, pour mener à bien cette mission, des postes stratégiques ont été confiés à certains responsables qui semblent acquérir de l’expérience. Hélas !  Cependant, ce slogan  semble moins cerné par des responsables de la direction générale des impôts, qui ne manquent aucun instant pour dilapider les biens de l’Etat.

De sources concordantes,  des centaines de millions auraient disparu faute de la non maitrise de l’outil informatique, notamment le « logiciel 3.0 ». nous apprenons que  présentement, à la direction générale des impôts, le climat de confiance ne règne plus entre les  receveurs et certains chefs de centre.

Peine perdue, malgré la formation de beaucoup d’agents par  l’Etat à coût de millions, ils ont de la peine à utiliser le nouvel outil.

Pourtant, la direction générale des impôts a pour mission d’élaborer et d’appliquer la législation et la réglementation fiscale et parafiscale, préparer, négocier et appliquer les conventions fiscales internationales. Aussi, elle mène les opérations d’assiette, de liquidation et de contrôle de l’impôt pour le compte de l’Etat et des collectivités locales. En plus, elle effectue le recouvrement des recettes fiscales et parafiscales, autres que de porter et gérer le contentieux de l’impôt, d’assurer la conception, la création et la gestion du cadastre en zones urbaines et rurales.

En outre, la direction des impôts assure la conservation de la propriété foncière et des hypothèques, assurer la gestion financière du domaine de l’Etat et des biens en déshérence. Et enfin, elle a pour vocation de mener les opérations d’enregistrement et de timbre ainsi que de promouvoir le civisme fiscal.

La question qui se pose est de savoir si la direction générale des impôts est entre de bonnes mains en cette période.

Affaire à suivre

Yacouba Dembélé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.