L'actualités de chez nous

G5 Sahel : son commandant en chef chez le président du Faso

Le président du Faso a reçu en audience en milieu de matinée de ce mercredi 03 octobre 2018, le nouveau commandant de la force conjointe du G5 Sahel. Le Général mauritanien, Hanana Ould Sidi est venu échanger Roch Marc Christian Kaboré sur le fonctionnement de la force mais aussi demander son soutien le bon déroulement de sa mission.   

Le nouveau commandant de la force conjointe du G5 Sahel,  est venu rendre une visite de courtoisie au Président du Faso, se présenter à lui après sa prise de fonction, mais aussi lui rendre compte du fonctionnement de la force.  Le Général Hanana Ould Sidi dit aussi être venu recueillir les conseils et les orientations du président Kaboré, lesquels sont selon lui, très utiles pour l’accomplissement de sa mission.
A la presse, Le Général Hanana Ould Sidi a indiqué que la force conjointe est toujours dans un processus d’opérationnalisation. Il promet une montée en puissance de la lutte contre le terrorisme lorsque les différents postes de contrôle seront opérationnels. Hier au sortir d’une première audience avec le ministre burkinabè de la défense, il avait laissé entendre que des opérations d’envergure sont programmées pour neutraliser des positions terroristes.

Sur la question de la délocalisation du QG du G5 Sahel de Sévaré à Bamako,  le commandant de la force conjointe a laissé entendre que ce transfèrement était nécessaire : « Le rôle d’un quartier général est d’abord de réfléchir, de planifier, de conduire et de coordonner les opérations sur le terrain. Donc c’est un niveau opératif et le quartier général doit être à l’endroit à même de lui permettre de remplir cette mission. Bamako est l’endroit le plus approprié pour cela », a-t-il dit.

Le Général Hanana Ould Sidi

La force conjointe du G5 Sahel sensée lutter contre le terrorisme dans la bande sahélo sahélienne peine toujours. Son opérationnalisation longtemps annoncée n’est pas encore effective, faute de moyens dit-on. En marge de l’assemblée générale des Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Africaine et l’ONU ont convoqué une réunion des partenaires mais des promesses fermes n’ont pas été obtenues. La France s’inquiète de l’inaction de la force, avec à l’inverse une recrudescence des actes terroristes. La lettre du Continent dans son dernier numéro de ce 3 octobre 2018 annonce une tournée en novembre dans les pays membres du G5 sahel du chef d’Etat major général des Armées de France, le Général François Lecointre. Il devra être précédé par la ministre des armées, Florence Parly attendue courant octobre au Tchad pour s’entretenir avec Idriss Deby Itno sur l’opérationnalisation de cette force conjointe.

 

La Rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.