L'actualités de chez nous

Crise du football malien : Le blocage persiste

La sortie du tunnel est encore longue. La crise du football malien résiste à tout et elle continue de plus belle. Le public sportif malien pensait qu’une solution serait trouvée ce mercredi 27 février à l’issue d’une rencontre au siège de la FIFA, à Zurich (Suisse) entre les responsables de l’instance dirigeante du football mondial et les protagonistes de la crise du football malien.
Malheureusement, les protagonistes de la crise du football malien ne se sont pas mis d’accord sur les points inscrits à l’ordre du jour : le nombre d’équipes devant participer au championnat national saison 2018-2019 et à l’Assemblée ordinaire dite élective de la Fédération malienne de football.
Selon nos informations, le 2è point de l’ordre du jour serait la pomme de discorde. Devant le constat, la Fédération internationale de football association (FIFA) va faire un communiqué sur la marche à suivre.
Il ne reste qu’une solution à cette crise. La FIFA doit taper du poing sur la table pour imposer une solution qui ne va pas à l’encontre des textes régissant le football malien et la sentence du Tribunal arbitral de sport, rendue le 15 novembre dernier. Mais le problème est que le ministère des Sports tient coûte que coûte à un championnat à 23 clubs. Cet arrangement qui ne serait possible qu’avec l’accord des parties prenantes puisse que la forme viole la sentence du TAS et les textes de la FEMAFOOT. Un autre problème. Ceux qui défendent un championnat avec 23 clubs au lieu de 16 indiqués dans la sentence du TAS, exigent aussi que les 7 clubs supplémentaires votent lors l’Assemblée générale élective de la fédération. C’est donc 7 voix supplémentaires pour eux. Ainsi les défenseurs d’un championnat à 16 clubs, comme indiqué par le TAS, disent niet.
C’est désormais à la FIFA de trancher. Sera-t-elle capable ? Wait and see.

Les personnalités sportives du mali présentes à la FIFA
-Mme Daou Fatoumata Guindo (présidente du CONOR)
-Me Issoufou Diallo (membre du CONOR)
-Yeli Sissoko (Appelant TAS)
-Moussa Konaté (Appelant au TAS)
-Kassoum Coulibaly « Yambox » (président de la Ligue de football du District de Bamako)
-Mamoutou Touré « Bavieux »
-Salaha Baby
-Ichaka Diakité (Club US Bougouni)
-Abdoulaye Konaté « Broulaye » (Club USC Kita)

 

Drissa KEÏTA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.