L'actualités de chez nous

Côte D’Ivoire : Une dame trouve la mort de façon atroce

Le Pr Sandrine Valée Polneau est décédée ce mardi, 03 juillet 2018 en chutant du 13ème étage de la Tour C de la cité administrative à Abidjan Plateau. Celle qui travaillait au ministère de la santé et de l’hygiène publique comme chargée d’études venait d’être promue chef de service au nouveau CHU d’Angré. Et c’est dans l’attente de rejoindre son nouveau poste, que le drame est survenu. Accident, mort accidentelle ou suicide ? Les supputations vont bon train et les résultats de l’enquête policière en cours sont très attendus.
———————————————————————————————————————-
Elle est tombée du 13ème étage de la Tour C de la cité administrative au Plateau alors qu’elle était au service. Les cris au moment de sa chute, ont fait place à la consternation après le constat de sa mort sur le champ, c’était aux environs de 10h. Rien ne laissait pourtant entrevoir un tel drame, surtout pas au  13e étage, où ses collaborateurs ont affirmé qu’elle ne présentait aucun signe d’une personne qui pourrait se donner la mort. Selon toujours ces derniers, elle les a priés  de sortir momentanément de son bureau afin qu’elle accomplisse une tâche et ils s’exécutèrent. Et malheureusement du haut de la tour l’on entendit des cris, des sanglots, à la suite du choc au rez-de-chaussée.
Comment est ce possible, est-ce un sort, un accident ou un suicide ? Les questions sont nombreuses et sont pour le moment sans réponses en attendant les conclusions de l’enquête ouverte par la police. Ce qui est au moins sûr, c’est que  la Côte d’Ivoire ne va plus bénéficier de ses services, elle qui était pourtant très appréciée et importante dans son domaine. En effet, avec sa mort, la Côte d’voire ne compte plus qu’un seul agrégé en bio statistique, puisqu’elle était la deuxième personne agrégée dans ce domaine.  Elle laisse donc un grand vide et le ministère de la santé parle d’une grande perte. Née le 18 juillet 1970, Pr Sandrine Varlet Polneau, laisse derrière elle, un veuf et deux orphelins, tous inconsolables.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.