L'actualités de chez nous

Côte D’ivoire : Reporters Sans Frontières interpelle la Côte d’Ivoire et la France sur l’affaire Guy-André Kieffer

La Maison de la Presse d’Abidjan-Plateau a servi de cadre, ce vendredi 12 avril, à la conférence de presse de l’organisation Reporters Sans Frontières (RSF). Une conférence qui avait pour sujet, l’interpellation des autorités ivoiriennes et françaises par rapport à leurs engagements pour faire la lumière sur la disparition du journaliste franco-canadien, Guy André Kieffer.

Selon le représentant de RSF, Baudelaire Mieu, « Tant que l’impunité prévaut pour Guy-André Kieffer, tous les journalistes exerçant en Côte d’Ivoire doivent se sentir concernés. Pour RSF, cette affaire ne doit pas être sacrifiée sur l’autel du réchauffement des relations franco-ivoiriennes ». Il avait à ses côtés, Assane Diagne, directeur du bureau Afrique de RSF, et Okoué Aké Laurent, 1er vice-président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire. Pour les trois conférenciers, le fait que 15 ans après la disparition de Guy-André Kieffer, ni du côté des autorités ivoiriennes, ni de celui des autorités françaises, aucune avancée notable n’a été enregistrée ces dernières années, reste à déplorer.

Pour rappel, le 16 avril 2004, Guy-André Kieffer a disparu sur le parking d’un supermarché d’Abidjan où il avait rendez-vous avec le beau-frère de Simone Gbagbo, la femme de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Dix ans après, en 2014, lors d’une mission effectuée par RFS à ce titre, à Abidjan, le président Alassane Ouattara s’était engagé à tout mettre en œuvre pour que la lumière soit faite sur cette affaire. Aussi, au cours de la même année, la présidence française avait indiqué à RSF que le dénouement de cette mystérieuse disparition  demeurait « une priorité pour la France ».

RD

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.