L'actualités de chez nous

CÔTE D’IVOIRE : Fin des états généraux de la jeunesse avec des engagements de part et d’autre

Les Etats généraux de la jeunesse ivoirienne qui ont débuté le 9 janvier dernier dont le thème était : « La jeunesse ivoirienne au centre du nouveau pacte social ont pris fin ce vendredi 11 janvier 2019, au palais de la culture de Treichville, à Abidjan. Bon nombre de recommandations y sont sorties.

Ces états généraux ont été l’occasion pour la jeunesse et les décideurs socioprofessionnels de Côte-d’Ivoire de passer en revue la politique nationale de la jeunesse 2016-2020, détecter les facteurs qui freinent l’emploi des jeunes et y proposer des solutions. La plupart des organisations faîtières de jeunesse étaient représentées à ces états généraux. À l’issue des travaux plusieurs recommandations ont été formulées. Parmi ces recommandations figurent la mise en place d’un conseil consultatif de la jeunesse présidée par le Premier Ministre et doté d’un secrétariat chargé du suivi et de l’évaluation des actions en faveur de la jeunesse, l’instauration d’un dialogue permanent constructif et inclusif entre le gouvernement et les organisations de jeunes et la création d’un comité de suivi des principales recommandations des états généraux de la jeunesse, représentatif des structures sectorielles y ayant participé.

Présent à la cérémonie de clôture, Siandou Fofana, Ministre du tourisme et des loisirs, représentant le Premier Ministre, Président du comité de supervision de ces états généraux, Amadou Gon Coulibaly, a déclaré  que « les ministres sectoriels et celui de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes se feront l’avocat du nouveau pacte social des jeunes auprès du gouvernement pour que cette initiative puisse continuer pour un plus grand bonheur de notre jeunesse. Les jeunes ne sont pas une menace, mais une opportunité pour la Côte d’Ivoire ». Avant de préciser à  la jeunesse ivoirienne qu’il rendra fidèlement compte de ces recommandations dès lundi, 14 janvier 2019, au Chef du gouvernement afin de les porter à la connaissance du Président de la République Alassane Ouattara.

RD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.