L'actualités de chez nous

Côte d’Ivoire : Alain Lobognon condamné à 1 an de prison et 300 mille francs d’amande

 

Placé sous mandat de dépôt depuis le 15 janvier dernier à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), pour divulgation de fausses informations, le député de Fresco et proche de Guillaume Soro, Alain Lobognon a finalement été condamné, hier, à 1 an d’emprisonnement ferme au terme d’un procès au Palais de justice au Plateau. Cette peine est assortie d’une amende de 300 mille FCFA qu’il devra payer.

 Le Procureur avait requis quatre ans contre Alain Michel Lobognon, les juges ont plutôt décidé de condamner le député de Fresco à 12 mois de prison ferme assortie d’une amende de 300.000 FCFA.  Me Affoussiata Bamba avocat du député a dénoncé ce qu’elle appelle un procès politique contre l’ancien ministre et député Alain Lobognon.

Cette décision intervient dans un contexte de vive tension entre les partisans de Guillaume Soro et ceux d’Alassane Ouattara, qui recevant la presse le lundi 28 janvier 2019, a annoncé que Guillaume Soro rendra sa démission de la tête du Parlement ivoirien au mois de février.

Faut-il le rappeler, lorsque dans son communiqué en date du 4 janvier 2019, le procureur avait clairement indiqué que l’arrestation d’un parlementaire (Jacques Ehouo, député du Plateau) était proscrite hors session, sans la levée de son immunité, Alain Lobognon a alors  publié sur les réseaux sociaux, que le parquet avait émis un mandat d’arrêt contre le député du plateau. La publication par Alain Michel Lobognon, à en croire le procureur de la République, avait conduit à des manifestations et actes de violence aux alentours du palais de justice au Plateau.

Le conseil du député Alain Lobognon fera appel de cette décision.

 RD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.