L'actualités de chez nous

CAN-Féminine 2018 : Les Aigles Dames entrent à l’internat, la Guinée Equatoriale disqualifiée

La phase finale de la CAN-Féminine aura lieu en novembre au Ghana. Le tirage au sort de la compétition se déroulera ce dimanche. Mais, tous les qualifiés sur le terrain n’y participeront pas. Pour cause, la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF), réunie ce mercredi, a décidé de disqualifier la Guinée Equatoriale. Cette décision fait suite à une plainte déposée par le Kenya, le dernier adversaire qu’elle avait battu dans les éliminatoires, au sujet d’une de ses joueuses, Annette Jacky Messomo, soupçonnée d’être de nationalité camerounaise.

A l’issue de ses investigations, l’instance dirigeante du football africain en a conclu que la joueuse était bien camerounaise et donc inéligible avec la Guinée Equatoriale, qui se retrouve disqualifiée et condamnée à 10 000 dollars d’amende. C’est loin d’être la première fois que le Nzalang Nacional est rattrapé par la patrouille pour ce genre de cas. En 2016, la Guinée Equatoriale a également été disqualifiée au profit du Mali.

Le Nzaland Nacional a été disqualifié

Les Aigles Dames participeront à l’édition 2018. Elles sont entrées aujourd’hui à l’internat, à Kabala, pour préparer la compétition.

Les 8 qualifiés pour la phase finale : Ghana, Cameroun, Kenya, Mali, Afrique du Sud, Zambie, Algérie, Nigeria.

 Drissa KEÎTA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.