L'actualités de chez nous

Cadre de Concertation Nationale du Mali : L’opposition a-t-elle enterré la hache de guerre ?

Il ressort des informations issues de la commission technique du Cadre de Concertation Nationale qui s’est réunie ce jeudi, 14 mars 2019, que l’opposition est prête à resserrer les rangs pour une sortie de crise au Mali.

Cette rencontre s’est déroulée sous la présidence du ministre Mohamed Ag Erlaf, au sein de son Département. A la fin du huis clos, le président de la Fédération Nationale des Associations pour la Décentralisation et le Développement des Collectivités Territoriales, M. Hamane Touré, et le président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), M. Mohamed Cherif Haïdara ont donné des explications.

Le président de la Fédération Nationale des Associations pour la Décentralisation et le Développement des Collectivités Territoriales, M. Hamane Touré, a rappelé que la rencontre de ce jeudi, 14 mars 2019, est une forme de mettre les choses en marche, parce que les uns et les autres qui n’avaient pas été consultés l’ont été. Il estime que lors de la prochaine session, tout le monde sera là. Aux dires du président de cette fédération, la majorité présidentielle a aussi fait des consultations. Selon M. Touré, elle a rencontré l’opposition, la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD). Pour lui, la majorité présidentielle a rencontré tous ceux-ci pour que tout le monde aille ensemble. Hamane Touré pense que la réunion de ce jeudi, 14 mars 2019, n’était pas compliquée car il s’agissait tout simplement de mettre les points sur les ‘’i ‘’ et se rassurer que tout le monde sera là pour le Cadre de Concertation Nationale. Selon le président de la Fédération Nationale des Associations pour la Décentralisation et le Développement des Collectivités Territoriales, quand il s’agit du Mali, il faut toujours accepter. « Nous savons que nous sommes dans une situation difficile. Quand il s’agit d’une réconciliation, de la décantation d’une situation, il faut accepter en tant que citoyen malien », a précisé le président de cette fédération.

Selon M. Haïdara, il y a un mois, personne ne pensait que le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaïla Cissé allait se retrouver avec le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta. « Aujourd’hui, nous sommes heureux de savoir que tous les partis politiques seront représentés dans cette commission technique », a précisé le président du CSDM.

À en croire les propos de Mohamed Cherif Haïdara et de Hamane Touré, les partis de la majorité et ceux de l’opposition seront tous représentés dans la commission technique du Cadre de Concertation Nationale qui avait été boudé par l’opposition. Donc, la décrispation du climat politique devient de plus en plus une réalité au Mali.

Abdoulaye TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.