L'actualités de chez nous

Burkina Faso : Une statue de Thomas Sankara érigée là où il a été tué

Une statue géante du capitaine Thomas Sankara a été inaugurée ce samedi 2 mars 2019 à Ouagadougou en présence du président burkinabè et de l’ancien président ghanéen John Jerry Rawlings. C’est une initiative du Comité International du Mémorial Thomas Sankara qui veut à travers cette statue rendre hommage au père de la révolution burkinabè et à ses 12 compagnons d’infortune.

Cette statue du président Thomas Sankara et le buste de ses douze compagnons a été réalisée par un collectif de sculpteurs burkinabè sous la supervision de Jean-Luc Bambara. « Elle mesure cinq mètres de haut sur un socle de quatre mètres, ce qui fait un total de neuf mètres », explique-Jean Luc Bambara.

Le dévoilement de l’œuvre est un pas important dans le processus de construction du mémorial Thomas Sankara à en croire le colonel-major Bernard Sanou, président du comité international mémorial Thomas Sankara.

Un pas salué par Lydie Sankara, sœur cadette du père de la révolution burkinabè qui attend toujours l’aboutissement de la procédure judiciaire. « Nous souhaitons maintenant justice pour toutes ces victimes du 15 octobre, déclare-t-elle. Que toute la lumière soit faite et que les coupables tombent ».

Pour Roch Marc Christian Kaboré, les idées et les actions du capitaine Thomas Sankara doivent être perpétuées pour les futures générations. « Nous devons, à travers l’ensemble de ces œuvres, à travers l’ensemble du travail qu’il a fait pour ce pays, l’engagement personnel au-delà de sa vie, tirer l’ensemble des leçons pour nous-mêmes et pour les générations à venir, a lancé le président burkinabè. La recherche de la justice est en cours et nous avons bon espoir que nous arriverons à faire en sorte que ce dossier puisse être enfin jugé et que les responsables soient connus ».

La statue a été construite à l’endroit même où le 15 octobre 1987, le père de la révolution burkinabè et ses camarades ont été assassinés. Un site que le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a visité en compagnie de  l’ex président ghanéen Jerry Rawlings.

Alors que des voix s’élèvent pour critiquer le travail de ce sculpteur qui ne ressemblerait pas du tout au Capitaine Thomas Sankara, d’autres y voient même un sabotage avec une erreur sur le nom, Thom Sank et non Tom Sank,  le Comité International du Mémorial Thomas Sankara, a dans un communiqué reconnu que des corrections sont nécessaires, lesquelles le seront très rapidement.

 

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.