https://talkasurvey.com https://arbysfeedbacksurvey.com https://chipotlefeedbackz.com https://feedkfcbacks.com https://ijacklistens.com https://lowessurveyz.com https://mybkexperiencex.com https://mycfavisites.com https://talktoihopz.com https://talktosonicz.com

Burkina Faso : Des survivants décrivent l’embuscade mortelle d’un convoi minier – KITA KURU

L'actualités de chez nous

Burkina Faso : Des survivants décrivent l’embuscade mortelle d’un convoi minier

Les survivants d’une attaque meurtrière contre un convoi d’une compagnie minière au Burkina Faso ont parlé de cette épreuve à l’agence de presse Reuters.

Cinq autobus transportant le personnel de l’entreprise canadienne Semafo ont été pris en embuscade mercredi à environ 40 km de la ville de Boungou, dans l’est du pays.

Les autorités affirment qu’au moins 38 personnes ont été tuées et plus de 60 blessées dans cet attentat. De nombreuses familles sont toujours à la recherche de parents disparus.

Le survivant Abel Kaboré a déclaré que certains des attaquants ont crié “Allahu Akbar” (en arabe pour dire “Dieu est grand”) avant d’ouvrir le feu sur les bus après qu’un véhicule de sécurité qui escortait le convoi ait touché une mine terrestre.

Il estime que le nombre de morts dans l’embuscade dépasse de loin le bilan officiel

“Les trois bus qui ont été abattus… il y avait beaucoup de morts. C’était plus de 100. Nous étions à terre. Nous avons tout vu “, a-t-il dit à Reuters depuis un hôpital de la capitale, Ouagadougou.

Un autre survivant blessé, Bakary Sanou, a décrit la panique alors que les gens fuyaient les bus et remontaient désespérément à bord pour tenter d’échapper aux hommes armés dans la brousse.

“Les gens essayaient de remonter dans les bus. J’ai essayé de m’enfuir dans la brousse, et j’ai vu qu’ils(les attaquants) sont retournés dans les bus, ont ouvert les portes et ont essayé de tuer tout le monde,” dit-il.

Que se passe-t-il au Burkina Faso ?

Les attaques djihadistes se sont multipliées au Burkina Faso depuis 2015.

Le conflit s’est étendu au-delà de la frontière depuis le Mali voisin, où des militants islamistes ont pris le nord du pays en 2012 avant que l’armée, soutenue par les troupes françaises, ne les chasse. Mais les autorités n’ont pas établi un contrôle total sur la région.

Le mois dernier, 20 personnes ont été tuées lors d’une attaque contre un site aurifère dans le nord du Burkina Faso.

Quelques jours plus tard, des milliers de personnes ont protesté dans la capitale Ouagadougou pour dénoncer la violence dans leur pays et la présence de forces militaires étrangères dans la région.

BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

https://talkasurvey.com https://arbysfeedbacksurvey.com https://chipotlefeedbackz.com https://feedkfcbacks.com https://ijacklistens.com https://lowessurveyz.com https://mybkexperiencex.com https://mycfavisites.com https://talktoihopz.com https://talktosonicz.com