L'actualités de chez nous

Bras de fer à l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) du Mali: Le comité syndical menace d’observer une grève de 72 heures

Le bras de fer est tendu entre le comité syndical de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) et la Direction de cette structure. Ce syndicat a déposé un préavis de grève de 72 heures allant du lundi 24 juin 2019 à 00 heure au mercredi 26 juin 2019 à 23 heures 59 minutes sur toute l’étendue du territoire national.

Selon le secrétaire général du Comité Syndical de l’ANPE, non moins secrétaire général de la Section de l’Administration Générale (SAG) du Syndicat National des Travailleurs de l’Administration d’Etat (SYNTADE), M. Khéfing Kanté, sous le régime IBK, le secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, est devenu comme un Empereur. Il nomme et relève qui il veut. M. Kanté estime qu’en complicité avec la Direction Générale de l’ANPE, Yacouba Katilé est en train de tuer le syndicalisme à l’ANPE. Il ressort de ses explications que le Direction Générale de l’ANPE profite de cette crise syndicale pour piétiner les droits des travailleurs à travers la violation flagrante des libertés syndicales.

Il faut préciser que le  Comité Syndical de l’ANPE revendique: le respect strict des dispositions du Code du Travail, des conventions internationales sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical notamment les conventions n°87, 98 et autres ; le paiement intégral des subventions destinées au personnel et au comité syndical de l’ANPE ;  la neutralité de la Direction Générale de l’ANPE dans la gestion du différend syndical opposant la SAG-SYNTADE au bureau exécutif sortant du SYNTADE ; le paiement des allocations depuis le quatrième trimestre 2018 ; l’ouverture des droits du personnel adhérent à l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO); l’uniformisation de la période de traitement des salaires pour tout le personnel; l’arrêt immédiat de l’ingérence de l’administration dans la vie syndicale de l’ANPE ; le respect strict des dispositions légales et règlementaires relatives à l’organisation et au fonctionnement du service (Accord d’Établissement de l’ANPE et la Convention 87 de l’OIT); la nomination dans les délais d’un Directeur Général Adjoint pour arrêter les exactions de la Direction à travers le recrutement et la nomination, cautionnées par le Département Ressources Humaines, faisant état d’injustice et de frustrations au sein du personnel.

Le comité syndical précise que si ces points ne sont pas satisfaits, le personnel de l’ANPE observera un mot d’ordre de grève de soixante-douze (72) heures allant du lundi 24 juin 2019 à 00 heure au mercredi 26 juin 2019 à 23 heures 59 minutes sur toute l’étendue du territoire national. Le travail reprendra le jeudi 27 juin 2019 à 07h30. Le Comité syndical de l’ANPE se réserve le droit d’entreprendre d’autres actions en cas de non satisfaction des revendications.

Abdoulaye TRAORE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.