L'actualités de chez nous

16 morts dans l’attaque d’une base de l’armée malienne

Des hommes armés ont attaqué dimanche une base de l’armée malienne tuant au moins 16 soldats et détruisant cinq véhicules indiquent des sources sécuritaires.

L’attaque s’est produite dans le centre du Mali dans la région de Mopti confirme deux conseillers municipaux de la région où l’attentat a été perpétré.

La base de l’armée malienne se trouve dans le village de Dioura. Youssouf Coulibaly, le maire de la localité la plus proche, Kareri, a confirmé l’attaque à Reuters.

« Je suis actuellement à l’intérieur de la base et il y a eu beaucoup de morts ici. Nous en avons compté 16 jusqu’à présent » a-t-il précisé.

Le porte-parole de l’armée malienne, le Colonel Diarran Kone a aussi confirmé l’attaque mais n’a pas donné plus de détails.

La violence des groupes djihadistes s’intensifie au fil des années depuis les premières attaques et surtout le début de la crise militaro-politique dans le pays en 2012.

Les islamistes et les groupes armés locaux ont pris le contrôle du nord-Mali et se sont dirigés vers la capitale Bamako jusqu’à ce qu’une intervention menée par les Français les repousse l’année suivante.

Les groupes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique se sont solidement implantés dans le centre et le nord du Mali, base d’où ils lancent de nombreuses attaques dans le pays et dans tout le sahel.

Malgré la présence de 4.500 soldats français, des éléments du G 5 Sahel et d’une mission des Nations Unies, les groupes islamistes prospèrent toujours.

BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.